Artisanat

Fait-main artisanat

Cuirs français

Cuirs français



Artisanat cuir_Frais expédition réduits


Frais d'expédition réduits: 2,50 €

Livraison gratuite dès 50€ d'achat

Artisanat cuir_Des questions: contactez-moi


Des questions, besoin d'un renseignement:

            >>  contact@mirlycuir.fr  <<



Artisanat cuir_Artisan Fabrication artisanale

Minutie, patience et originalité pour des objets agréables à manipuler

Artisanat cuir_Cuir français Cuirs tannés en France

Des cuirs de qualité pour des créations durables dans le temps.
 


Expédition en 24h

Artisanat cuir_Tous les articles

Paiement sécurisé: Paypal, virement

Artisanat cuir_Réponse rapide

Pour se faire plaisir ou à offrir !

Artisanat cuir_Cadeau pour soi ou pour les autres








Vous pouvez-me trouver régulièrement sur mon stand: en exposition ou en marché artisanal, à Strasbourg et environs.





APERÇU DE MON TRAVAIL


La confection: du temps et de l'outillage

A chaque étape de la confection correspond un outillage adapté.

Pour commencer, la découpe. L’outil habituel du maroquinier pour procéder aux découpes est une lame en acier qu’il est possible d’aiguiser. Pour des raisons pratiques, j’ai de mon côté choisi d’utiliser un cutter adapté sur lequel je peux régulièrement renouveler la lame. J’utilise ce cutter pour les découpes droites. Dès que les découpes sont courbes, je passe aux ciseaux à cuir que j’affute régulièrement pour avoir une découpe nette et précise.

Vient ensuite l’assemblage. Avant la couture, il est parfois nécessaire de procéder à l’encollage des différentes pièces. Plutôt que d’utiliser une colle contact spéciale, j’ai opté pour une colle légère, avec peu de solvants.

Je fais les coutures grâce à une machine à coudre adaptée. Je peux procéder sur celle-ci à différents réglages, qu’il s’agisse de la pression du pied, de l’écartement entre les points ou de la tension des fils haut et bas. Le pied de la machine est muni d’une roulette qui assure un entraînement régulier du cuir.

Après l’assemblage viennent les finitions. Je pose alors boutons pressions, rivets, et autres accessoires métalliques grâce à des pinces aux embouts appropriés. J'utilise une pince à piston qui assure une pose efficace à 100%. Sur certains articles je procède ensuite à une finition de tranche en appliquant du teint-tranche sur les bords du cuir. Cette teinture de tranche permet d’obtenir une finition propre et protège les bordures du cuir, tout en leur donnant une couleur choisie.

La matière première : du cuir de qualité

L'ensemble du cuir que j'utilise pour mes créations est du cuir de veau. Je choisi les peaux directement en tannerie en fonction de leur couleur, épaisseur et texture.

Ces caractéristiques vont ensuite m’orienter dans l’utilisation que je fais des peaux. Un cuir fin et souple me permettra de fabriquer des objets pouvant être glissés dans une poche, tandis qu’un cuir un peu plus épais et un peu plus rigide me donnera envie de fabriquer des objets ayant un certain maintien.

Le cuir que j’utilise provient de tanneries françaises, qui s'approvisionnent très majoritairement en France pour les peaux brutes. L’environnement n’est pas en reste puisque les tanneries française respectent un cahier des charges environnemental assez contraignant, notamment en ce qui concerne le retraitement des eaux avant leur rejets (épuration, mise à la bonne température,…).